/content/detail_Service%20Farnese.html

Service Farnèse

DECOUVERTE DE QUATRE PLATS DU SERVICE FARNESE.

Le service Farnèse est ainsi appelé parce que toutes les pièces : plats, assiettes, coupes, etc... portent un décor identique : les armes des Farnèse, illustre famille italienne qui a donné un pape à l'Eglise, Paul III, pape de 1534 à 1549. Ces armes peuvent ainsi se décrire : d'or à six fleurs de lys d'azur posées 1-2-2-1. L'écu est posé sur un cartouche aux cuirs découpés, traité en blanc opaque se détachant sur la pièce recouverte d'un émail bleu sombre. Assiettes et plats sont rehaussés d'ornements divers traités en or à froid : chapeau de cardinal, frises de quatre-feuilles réunis par des filets.

Dans le Catalogue des majoliques des musées nationaux (Paris, 1974), p. 408, Jeanne Giacomotti écrit :" De nombreuses pièces de ce service Farnèse qui dut être très important peuvent être identifiées dans les musées et collections du Victoria and Albert muséum à Londres ...Faenza... Palazzo Venezia à Rome... museo San Martine à Naples... Hambourg ... Cologne ... Bruxelles.

En vente publique ils sont rarissimes. Un petit plat, diamètre 285 mm, a figuré dans la vente Chavaillon (Chatellerault, 10-11 novembre 2002, n°lll, reproduit p. 57 du catalogue), la dorure visiblement usée, non identifié et attribué à Venise 17ème siècle, ce plat a été adjugé 6000 euros.

Les plats que nous présentons aujourd'hui ont les dimensions suivantes : les deux plus grands, diamètre 340 mm, hauteur 45 mm, les deux plus petits, diamètre 245 mm, hauteur 40 mm. Les auteurs des catalogues hésitent sur l'origine et la date du service Farnèse. Mais y-a-il eu un seul service Farnèse ? Les pièces que nous connaissons sont des pièces destinées à l'usage de la table : faïence épaisse, motifs répétitifs, traces d'usure. On peut supposer que ce service a pu être réassorti pendant toute la seconde moitié du 16ème siècle en s'adressant à différentes fabriques. Rackham date le plat du Victoria and Albert muséum de 1670-1700 et l'attribue à une fabrique indéterminée; Jeanne Giacomotti du début du 17ème siècle et de la fabrique de Faenza avec un ? d'autres attributions ont été faites à Florence et Venise. Cette vaisselle à fond lapis lazuli a été très à la mode en Italie à la fin du 16ème siècle et la fabrication s'en est répandue un peu partout.

Pas encore membre ? S'inscrire.

Accès aux Objets

CeramicsCollector,
SARL au capital de 130 000 €
438 704 181 R.C.S. Paris
34, rue du Docteur Blanche 75016 Paris
+33 (0)6 74 96 57 57
+33 (0)1 53 59 59 50